Devenir végétarien, ça apporte quoi ?

CORNER.png

Bonjour à tous,

Je reviens aujourd’hui avec un article un peu particulier, un article qui va parler bouffe et gros changement de début d’année.

Nota Bene 1 : Quand j’emploie le terme « viande », je parle de toute chair animale, poisson compris.

Depuis les derniers mois de 2015, j’ai commencé à manger moins de viande, pour de multiples raisons. La première est que j’ai eu l’occasion de discuter avec des personnes végétariennes et végan, lesquelles m’ont éduqué en douceur et m’ont permis de mieux comprendre l’impact de notre consommation sur notre corps, notre esprit, mais également sur la société et l’environnement, la planète, les animaux, etc. Je ne vais pas entrer dans ces détails en profondeur, pour ceux que ça intéresserait je mettrai une liste de liens vers des vidéos et des articles qui expliquent la situation bien que mieux que je ne saurais le faire.

J’ai également pris conscience de la « pauvreté » de mon alimentation : je mangeais de la viande ou du poisson à chaque repas, mais il y avait un réel manque d’originalité et de fantaisies dans mes plats. On peut le dire : je mangeais quasiment tout le temps la même chose. Dans mon caddie classique, il y avait toujours les mêmes ingrédients : quelques fruits et légumes de saison (carottes, tomates, salade, pomme de terre surtout), des steaks hachés Charal, du jambon Herta, parfois des croque monsieurs déjà tout faits, quelques blancs de poulet. J’avais tendance à me laisser rassurer par les marques et leur communication (bernée par le marketing, moi qui suis en Master 2 d’école de market/com. Le comble). J’essayais d’acheter bio, local, et frais, j’avais l’impression d’en faire largement assez.

Lire la suite